VOYAGE EN ALASKA
08-13 AU 08-17

2007-08-13

Nous partons en direction du pont suspendu Capilano. Rendus sur place, nous désirons visiter le pont, mais il faut prendre un forfait qui comprend d’autres points d’intérêt.

Finalement, nous décidons de nous rendre à «Stanley Park» et d’y passer la journée.  La circulation est très dense, même si l’heure de pointe est passée.  C’est dans de telles conditions que le GPS est vraiment utile, car nous savons à l’avance de quel côté tourner et si nous bifurquons de notre route, il nous ramène rapidement sur le bon chemin.

Nous faisons le tour du parc à deux reprises et nous ne trouvons pas d’endroit pour stationner le motorisé.Nous achetons une passe d’une journée et nous utilisons un parking moins fréquenté, car nous utilisons plusieurs espaces de stationnement.

Nous prenons un bus qui effectue un tour du parc, en commentant divers points d’intérêt.  Nous apprenons que certains cèdres rouges. ont plus de 800 ans d’âge et que l’an dernier, une tempête a détruit plusieurs beaux arbres du parc.  Il a fallu 3 mois aux employés du parc pour dégager les chemins du parc.  D’ailleurs, on voit le long des chemins, des billots cordés sur le bord du bois.

Le conducteur nous informe qu’il est possible de se rendre à Place du Canada, en traversant un pont.  Nous voyons l’édifice de l’autre côté de la baie.  Nous y allons à pied, mais la fameuse place est assez loin, mais nous y arrivons.  Le cinéma Imax est dans cet édifice, mais le film que l’on veut voir ne passe qu’à 18 h 00.  Nous dînons chez Tim Horton et nous prenons un bus qui nous ramène à «Stanley Park».

Nous sortons du parc à l’heure de pointe et nous prenons la direction de Mission.  Il y a un trafic très dense et nous arrêtons chez «Boston Pizza» pour le souper, histoire de laisser passer le trafic.

Nous arrêtons à Chilliwack pour la nuit et le stationnement de Wal-Mart fera l’affaire. (149 Km) (cum. 18427 Km)

2007-08-14
Nous voulons nous rendre à Kelowna aujourd’hui.  Nous passons par la vallée de l’Okanagan et nous en profitons pour acheter des légumes et des fruits frais.

Pour une portion de la route, nous sommes en région montagneuse et la température est très chaude, l’air climatisé est de rigueur et le Southwind  a chaud, mais  pas au point de devoir s’arrêter.

Dans la région de Kelowna, les campings provinciaux affichent «complet».  Kelowna est une  ville de 96 000 habitants.  Finalement, nous allons chez Wal-Mart pour la nuit et nous avons de la difficulté à trouver une place, il y a plusieurs motorisés  et l’espace est assez restreint. (385 Km) (cum. 18812 Km)

2007-08-15

En partant de Kelowna, la lumière des freins reste allumée et elle finit par s’éteindre.  Comme nous traversons le parc Manning et «Roger Pass», qui sont situés en montagne, j’arrête à Sicamous pour faire vérifier par le garagiste qu’il n’y a pas de fuite. Tout semble normal, j’en profite pour faire ajouter de l’huile à frein.

Nous traversons le parc Manning, ça me rappelle des souvenirs… Il y a 7 ans, je suis passé par là à vélo. Les paysages en montagne sont toujours fantastiques.

Nous arrêtons à Craigheallachie, une halte routière qui nous rappelle que c’est à cet endroit que le dernier crampon réunissant la voie ferrée du Canadien Pacifique venant de l’est et de l’ouest a été posé.  L’ingénieur responsable de trouver la meilleure route pour traverser les montagnes avait vu voler des aigles et ils étaient disparus rapidement, il s’était rendu compte qu’il existait un passage qui pourrait être emprunté par le train.

Après le dîner, nous escaladons «Rodgers Pass», il y a 6 ou 7 tunnels à traverser, dont un très long et non éclairé.  En 2000, quand nous avons escaladé ce col à vélo, nous avions demandé à Gaby et Léo, de nous attendre pour traverser ce tunnel, ils nous avaient suivis en camion pour notre protection, comme ce tunnel était en pente, nous avions traversé le tunnel à une vitesse de 56 Km.  Aujourd’hui, un groupe de cyclistes a traversé le même tunnel devant nous, suivi par leur encadreur.  Que de souvenirs me sont revenus à ce moment….

Arrivés à Lake Louise, tous les parkings sont remplis à pleine capacité, nous stationnons sur le bord de la route et nous allons sur le bord du lac pour prendre des photos.  Le camping de Lake Louise affiche complet et il y a plusieurs campings de débordement sur la route et ils semblent remplis. Nous sommes rendus à la mi-août et nous sommes surpris qu’il y ait autant de touristes à ce temps-ci de l’année!

Finalement, nous allons à Banff, il y a autant de touristes qu'à Lake Louise.  Nous trouvons un parc fédéral qui peut nous accueillir. (509 Km) (cum. 19321)

2007-08-16

Aujourd’hui, nous retournons sur nos pas jusqu’à Lake Louise et nous prenons la route des glaciers (93) qui relie Lake Louise à Jasper. Elle est qualifiée de plus belle route au monde par de nombreux touristes étrangers.

Le paysage est spectaculaire, les montées et les descentes vertigineuses.  Il y a encore de nombreux touristes, à cette période de l’année et la route est encombrée de véhicules.

Il y a 7 glaciers d’importance et près de 25 petits glaciers. Le plus renommé est le glacier Columbia. C’est la plus grande étendue de glace au sud du cercle polaire arctique.  Des langues de glace qui chevauchent deux parcs nationaux et deux provinces canadiennes.  Des eaux de fonte qui se jettent dans les océans Atlantique, Pacifique et Arctique. Il s’agit du plus grand champ de glace des Rocheuses canadiennes.

Nous arrêtons prendre des photos des chutes Athabasca.  Les eaux sont turquoise, tout comme celles des lacs et des rivières. 

Nous couchons dans le Parc national de Jasper. (301 Km) (cum. 19622 Km)

Suite ...