VOYAGE EN ALASKA
07-09 AU 07-16

 2007-07-09

 Nous quittons Dawson City après avoir fait notre épicerie et le plein à 1,399 $ le litre.     

 Nous allons vers l’est rejoindre le Dempster Highway qui conduit vers Inuvik, de l’autre côté du cercle arctique.

 Il s’agit d’une route de gravier étroite, souvent sur fond de roches, qui ressortent du chemin.  À tout moment, nous passons d’une route de gravier passable à une route sur fond de roches et ce, sans avertissement.  C’est dans ces conditions que les pneus éclatent, si la vitesse est trop grande.

 C’est un paysage de montagne exceptionnel et Denise prend de nombreuses photos.  À certains endroits, il y a des glaciers.

 Un peu avant d’arriver à Engineer Creek, la route est sur fond de galets, par endroits, c’est ce que les gens appellent des roches, en forme de lames de rasoir.   On commence à entendre un cliquetis provenant de la roue avant gauche…  C’est plutôt inquiétant et nous décidons de nous arrêter au parc territorial d’Engineer Creek.  Une fois installé, je regarde sous le véhicule et je vois une languette de métal pendante et un panneau d’acier branlant, je réussis à trouver une vis pour fixer cette languette et le tour est joué. 

 Pendant que nous soupons, nous voyons arriver un camion, avec un pneu à plat, tirant une roulotte…

 Après le souper, j’effectue un changement d’huile sur le motorisé, le dernier ayant été fait 10 000 Km plus tôt.  Nous disposerons des huiles usées ultérieurement. (239 Km) (cum. 10072 Km)

 2007-07-10

 En reprenant la route, nous constatons que le problème de cliquetis n’est pas réglé, il faudra nous rendre à Eagle Plains, pour faire vérifier ce problème.  Nous roulons pendant plus de 100 Km, sur une route très mauvaise (fond de galets) et nous arrêtons au garage de l’endroit pour faire vérifier le motorisé et le garagiste croit qu’il s’agit des ressorts fixés sur les tables des roues avant;  nous effectuons un essai sur route et le problème n’est toujours pas résolu.  Selon ce dernier, il n’y a pas de problème de sécurité apparent et nous continuons notre route, après une soupe et un café.  Nous faisons le plein et, surprise, ça coûte 136,82 $ pour 160,05 L, soit 0,85,5 $ chaque litre; il est à noter que nous sommes en territoire amérindien et que les taxes ne sont pas les mêmes, c’est un endroit que nous retiendrons pour le retour.

 En quittant Eagle Plains, on nous informe qu’il y a des feux de forêt et de surveiller la fumée.  Nous arrivons à un endroit où la fumée recouvre toute la route pendant quelques secondes, heureusement il vente et la fumée se dissipe et nous pouvons poursuivre notre route.

 La route est toujours mauvaise et nous arrivons au cercle arctique et nous rencontrons un couple d’Allemagne, qui a fait transporter leur motorisé à Halifax, nous échangeons pendant un bon moment et ces gens sont très impressionnés par la quantité astronomique de «mosquitos» et de «horseflies» dans ce coin de pays.

 Nous reprenons la route, et surprise, le Dempster Highway a été refait jusqu’à la frontière des Territoires du Nord-Ouest et nous roulons sur une belle route poussiéreuse. Nous arrêtons à la frontière et l’on nous informe qu’il faut avancer nos montres d’une heure, car les TNO  utilisent l’heure des Prairies, alors que le Yukon utilise l’heure du Pacifique.

 À différents endroits, nous apercevons des glaciers et dans les vallées, la neige s’est transformée en glace, souvent à quelques pieds de nous.

 Nous embarquons sur le traversier à Peel River, nous sommes seuls sur le traversier et nous couchons au parc territorial Nitainlaii.  Au kiosque touristique, un amérindien me dit que ça coûte 15 $ et s’informe si j’ai besoin d’un reçu, il fait penser à notre copain Armand, qui aime bien faire «du noir»!

 Nous sommes seuls sur le camping et il n’est pas venu de visiteur au kiosque pendant la journée.

 Comme il fait un soleil de plomb, nous utilisons la génératrice pour rafraîchir l’habitacle.  Pour 6 semaines, le soleil ne baissera pas plus bas que l’horizon…  (353 Km) (cum. 10425 Km)

 2007-07-11

 Peu de temps après notre départ, nous devons embarquer sur un autre traversier qui nous permet de nous rendre sur l’autre rive de la rivière Mackenzie et le même traversier permet également de se rendre sur la réserve amérindienne de Tsiigehtchic sur la rivière arctique rouge (Red).

 Depuis que nous sommes traversés dans les Territoires du Nord-Ouest, la route est plus large et mieux entretenue et «very dusty» disent les anglophones.  Par contre, le paysage est plus monotone que dans le territoire du Yukon. Nous pouvons rouler 80 Km / h et nous arrivons rapidement à Inuvik.

 Nous visitons le centre d’information touristique et nous couchons au Happy Valley Territorial Campground, situé en pleine ville, avec vue sur la rivière Mackenzie. (203 Km) (cum. 10628 Km)

 2007-07-12

 Jour de repos.  Nous poursuivons notre visite de la ville.  À la suggestion de Denise, nous suivons un sentier qui fait le tour du lac.   Il y a tellement de maringouins que le chasse-moustiques est inefficace, on croirait que les bibittes viennent pour le «sniffer».  Nous effectuons une partie du trajet, en un temps record, je n’ai jamais vu Denise aussi rapide sur un sentier. La grand-mère avait la «falle» à terre rendue au camping.

 Nous allons à l’Igloo Church à 12 h, pour assister à une visite guidée.  Le pasteur est originaire du Nigeria et il est en train de dire une messe, nous arrivons avant la communion et nous pouvons communier sous les deux espèces.  L’église à 75’ de diamètre et une coupole de 20’ de diamètre, surmontée d’une croix qui est à 68’ du sol.Il y a plusieurs conduits qui partent de l’entretoit et qui se rendent sous l’édifice, pour rafraîchir la base de ciment et ainsi contrer les effets du réchauffement, sur le permafrost.

 Lors de la visite de l’église Notre-Dame des Victoires, nous rencontrons un couple originaire de France qui est en voyage depuis 3 ½ ans et qui a visité l’Afrique, l’Amérique du Sud, présentement le Canada et qui s’en va en Australie.  Leur caravane portée est en panne au garage et je me rends au même garage pour faire vérifier le bruit qui provient de la roue gauche.  Après vérification, on me mentionne que c’est le jeu des plaquettes qui cause ce bruit et quand j’applique les freins, le bruit cesse, que ce n’est pas dangereux et que je peux attendre le retour au Québec, pour régulariser la situation.  Il ne me charge rien et me dit : «Tu peux payer 5, 00 $ à mon employé, pour une bière…

 Nous reprendrons la route pour Dawson City demain matin, avec la possibilité d’effectuer le trajet en deux jours.

 2007-07-13

 Nous reprenons la route et nous arrivons à Eagle Plains, sous la pluie, les freins ont surchauffé car ils ont été sollicités à outrance dans les côtes glissantes (glaiseuses).  Le garagiste me dit qu’il ne peut rien faire pour le problème identifié à Inuvik.  Nous faisons le plein et nous arrêtons dans une halte pour la nuit.  Cette halte sert de piste d’atterrissage pour les hélicoptères et la route est plus large à cet endroit pour permettre à de petits avions de se d’atterrir sur la route, pendant les périodes de feux de forêt.

 En faisant la comptabilité de la journée, je constate que l’essence que nous avions payé 0,85 $ le litre se vend en réalité 1,48 $ le litre.  Comme il n’y a que deux chiffres d’indiqués pour le coût, je présume que le caissier a lu 136, 00 $ au lieu de 236, 00 $.....

Nous sommes au lit, tôt après le souper, nous voulons partir vers 4 h 00 le lendemain. (422 Km) (cum. 11050 Km)

 2007-07-14

 Nous partons  vers 4 h 30 et les freins fonctionnent bien et comme nous aurons à traverser le parc Tomstone, qui est situé en montagne, je rétrograde pour ménager les freins.

 Rendus à Moose Lake, nous arrêtons dans une halte et en regardant avec mes jumelles, j’aperçois un femelle orignal et son petit qui se dirigent vers le lac.  Nous arrêtons le moteur, mais la femelle est méfiante et elle   s’éloigne, elle est trop loin pour que Denise puisse la prendre en photo.

 Nous arrivons à Dawson City vers 11 h 30 et nous allons immédiatement au garage.  Nous obtenons un rendez-vous à 15 h 00. Nous allons au centre-ville pour dîner et magasiner et nous retournons au garage à l’heure prévue.  En raison d’une panne électrique, l’inspection se fait vers 16 h 30 et confirme qu’un «calipers» doit être changé et que nous avons perdu un ressort, attaché à la table avant et qui donne plus de stabilité au motorisé et le bruit métallique que nous entendions était dû à cela.  Ce problème pourra être réglé ultérieurement et nous avons rendez-vous le 17 à 8 h 30 pour faire effectuer la réparation.

 Comme le camping Gold Rush n’a pas de place disponible, nous couchons dans un camping près du garage où la réparation s’effectuera et nous réservons pour 2 soirs au camping précédemment identifié. (387 Km) (cum. 11437 Km)

 2007-07-15

 Avant de quitter le camping, nous lavons le motorisé et les deux bicyclettes qui sont couverts de boue.

 Nous passons une journée tranquille, avec quelques achats au centre-ville.

 2007-07-16

 Aujourd'hui, c’est jour de lavage, nous y allons en après-midi et il y aura une autre visite au centre-ville.

 En fin d’après-midi, il arrive un autocar allemand au camping.  Cet autocar possède des sièges à l’avant et des couchettes à l’arrière, c’est assez spécial et le groupe transporte tables et bancs.

Suite....8