ALASKA tel que vu par

Gisèle et Denis

6 au 14 juillet 2007

Vendredi le 6 juillet ( Montréal/Vancouver)

Réveil à 5.00 hrs, taxi à la porte à 5.45 hrs. Il faut traverser vers Dorval assez tôt pour éviter les embouteillages. Trajet agréable, pas de trafic, la conductrice est bien éveillée et aimable. Coût: 62$.

Dès notre arrivée à l’aéroport PET, nous pouvons consigner nos bagages car il n’y a pas de file d’attente. Youppie! C’est bien parti. Nous prenons notre petit-déjeuner en attendant le moment du départ.

Nous traversons la zone de contrôle, inspection des bagages à mains, pas de problème car Gisèle s’est limitée…..pas de parfum, pas de liquide, etc. Il est 7.00 hrs donc il reste du temps pour du lèche-vitrine dans les quelques boutiques disponibles à cette heure hâtive.

Nous prenons le vol AC111 Air Canada, Boeing 767 assez neuf, propre et bien aéré. Nous voilà prêts pour le départ tel que prévu à 8.25 hrs mais…….que se passe-t-il? Le moteur gauche tout près de nous fait un bruit strident et Gisèle remarque de la fumée noire. Je la rassure en lui disant que c’est temporaire, mais dans ma tête circule déjà l’idée d’un départ retardé par un changement d’avion et éventuellement nous manquerions le bateau qui nous attend à Vancouver. Quel dilemme! Le bruit cesse après 3-4 minutes et le pilote annonce le départ. Personne ne nous explique ce qui se passe mais ma théorie est que le bruit venait du démarreur portatif utilisé pour lancer la rotation des moteurs. Ce démarreur ne suit pas l’avion, donc il ne sera pas requis durant le vol.

Très beau vol vers Vancouver avec une très belle vue des Rocheuses dès que l’on a survolé Calgary.

Arrivée selon l’horaire à 10.45 hrs après avoir reculé nos montres de 3 heures. Nous étions attendus à l’aéroport par des employés de Celebrity Cruises lesquels nous ont guidés ( une vingtaine de croisiéristes) vers l’autobus privé qui nous transportera vers le bateau le ‘Summit’. Quel beau bateau! 964 pieds pesant 91,000 tonnes construit en 2001 au chantier de l’Atlantique de St-Nazaire en France. Il serait dans la catégorie ‘ haut de gamme’ et a une renommée culinaire.

Aucun problème pour l’inscription, tout est OK et nous avons accès à notre chambre #3080 au 3ème pont immédiatement. Nos bagages seront cependant livrés seulement vers 18.00 hrs. Plus tard, notre ‘homme de chambre’ vient se présenter…Nelson et je lui donne un complet pour être pressé. Je le porterai pour les deux soupers très formels.

Le départ du bateau vers Ketchikan se fera à 17.45 hrs mais auparavant nous aurons une pratique d’urgence à 17.15 hrs. Vêtus de nos ceintures de flottaison trouvées dans nos chambres, nous nous présentons au 4ième pont , lieu de rassemblement qui nous avait été alloué. Le départ se fait ensuite à l’heure prévue au son d’un orchestre qui joue sur le pont #10, pont de la piscine et des Spas ouvert au bon air. Le 11ième pont sert surtout pour le jogging car on peut faire le tour du bateau sans obstacle.

La chambre est propre et bien aménagée avec un hublot de +- 36 pouces de diamètre. Gisèle la trouve un peu plus petite que celle que nous avons eue en 2000 sur le Horizon, petit bateau de 46,000 tonnes, propriété aussi de Celebrity Cruises mais je crois que ce n’est qu’une illusion. Très belle salle de bain avec douche, TV, bar, coffre-fort, robe de chambre, etc. Un bulletin de nouvelles et d’information générale ( Le Celebrity Today) est placé chaque jour dans notre chambre. Celui du 6 juillet est sur le lit (une copie française sera disponible chaque jour à l’accueil ce qui sera pratique). Le bulletin nous souhaite la bienvenue, nous confirme l’heure des repas, des spectacles, l’itinéraire de la journée, l’historique du prochain port visité, les activités de la journée ex : bingo, cours de danse, de cuisine, sports, code vestimentaire pour le souper, les excursions terrestres , les heures d’ouverture du casino et des boutiques, l’horaire du cinéma et le détail des films.

Notre souper est à 20.30 hrs ( deuxième service- table 482 pour deux au Cosmopolitan Restaurant d’une capacité de 1170 personnes) donc nous sauterons le party du Night Club qui est à 23.00 hrs, dodo afin d’être en forme demain.

Samedi le 7 juillet ( Inside Passage)

Nous passons la journée entière sur le bateau car le premier arrêt sera demain matin vers 7.00 hrs à Ketchikan.

Le bulletin ‘Celebrity Today’ nous présente les officiers supérieurs du bateau et notre itinéraire de la semaine. Le capitaine Yannis Berdos est un Grec. Nous décidons d’assister à 10.00 hrs à une présentation qui nous semble intéressante ‘’Discover Alaska Ports and Shopping Show’’. Nous sommes déçus et quittons après 15 minutes car c’est une réunion pour mousser les ventes sur le bateau et lors des escales dans des boutiques ‘amies’. Nous nous rendons donc à 10.30 hrs à une présentation culinaire par le chef des cuisines. Au menu, filet mignon et sa sauce glace au veau, gâteau fromage et cocktails. Gisèle a bien aimé et a obtenu une copie de la recette. Le bar-tender nous a donné tout un spectacle alors qu’il préparait les cocktails. Petite visite de tous les étages du bateau et dîner au super buffet du 10ième, dont le pont est vitré des deux côtés afin de nous laisser voir le paysage qui défile devant nos yeux. Aujourd’hui nous nous déplaçons donc dans ce qui est appelé le ‘Inside Passage’ entre Vancouver et Ketchikan situé à 693 milles nautiques direction nord. (Un mille nautique est l’équivalent de 1,15 mille terrestre). Nous couvrirons 1653 milles nautiques durant le voyage.

Nous plaçons une réservation au salon de coiffure pour Gisèle pour mercredi 16.30 hrs. Coût: 36$ U.S.

Je choisis un séminaire sur les vins à 14.30 hrs alors que Gisèle préfère se reposer. Je déguste 6 vins, tous très bons et…..la vie est belle. Il y a une messe catholique à 17.00 hrs, Curé Jacques Labelle. Après le séminaire sur les vins, je fais une visite plus intime du bateau et me rends au sous-sol visiter certains entrepôts et l’infirmerie. Il y a aussi une ‘banque’ au 3ième pont, clinique d’acuponcture et un Spa au 10ième, une galerie d’art au 5ième, des salons Internet au 4ième et 6ième et une bibliothèque au 8ième pont. Je note que l’utilisation de Internet se fait avec des cartes que l’on doit acheter, la moins chère étant à 45$ U.S. pour 75 minutes. Je décide de laisser faire et d’attendre dans les ports que nous visiterons, ce qui s’est avéré une très bonne décision. Les frais dans les cafés Internet étaient de seulement 0.12c la minute avec aucun frais minimum.

Ce soir, le souper est ‘formel’ et est identifié le Gala Bon Voyage du Capitaine. Après le souper, nous allons au spectacle de 22.45 hrs nommé ‘’Thoroughly Broadway’’ et dodo, après avoir reculé nos montres d’une heure additionnelle. Nous sommes maintenant en arrière de 4 heures sur Montréal.

Dimanche le 8 juillet (Ketchikan)

J’ouvre un œil vers 6.00 hrs et je note que le bateau est tout près du quai de Ketchikan, notre première escale. Les Indiens ont donné ce nom à la ville, ce qui veut dire ‘Les Ailes fracassantes de l’Aigle’. Comme la plupart des communautés du sud-est de l’Alaska, Ketchikan est entourée d’une vaste étendue désertique et de montagnes infranchissables. En l’absence de toute liaison par route ou par rail avec le reste de l’Amérique du Nord, tout doit arriver par la mer ou par les airs. Il y a aussi une troisième et dernière façon d’arriver à Ketchikan, c’est par naissance!!!!!!!!!!!!!!!!!! Déjà reconnue pour ses mines d’or et de cuivre, ses principales sources de revenus sont maintenant le bois et la pâte à papier, le tourisme et les pêcheries arrivent en seconde position.

Nous avons visité cette ville de 13,000 habitants avec un guide, en voiture couverte, tirée par quatre chevaux. Nous avons bien aimé la courte visite ( 45 minutes) et plus tard nous sommes retournés seuls aux endroits les plus attrayants, avec nos ‘ponchos’ car il pleuvait légèrement. Nous avons très apprécié la vieille rue ‘’Creek Street’’ d’où j’ai pris de très belles photos. Le bateau doit appareiller à 15.00 hrs pour Juneau donc retour vers 14.00 hrs au bateau. Incidemment, un total de 29 forfaits terrestres étaient offerts à cette escale à un prix individuel variant entre 33$ ( notre choix) et 638$ U.S.(tour d’hydravion).

Notre spectacle de soirée est à 19.00 hrs, nous laissons passer car il s’agit d’un ventriloque et les ‘jokes’ en anglais sont difficiles à comprendre. Donc, petite marche dans la section ‘boutiques’ du 5ème et petit dodo avant le souper. Ce soir ce sera ‘informel’ ( veste et pantalon).

Durant la journée, j’ai vu deux itinérants pêcher deux saumons en quelques minutes. Prises faites trop rapidement à mon goût, je décide de ne pas m’inscrire à un forfait de pêche au saumon vu le peu de plaisir prévisible et le coût des forfaits entre 213$ et 348$ U.S.

Lundi le 9 juillet ( Juneau)

Le Summit accoste à Juneau à 8.00 hrs tel que prévu. Le départ se fera à seulement 21.00 hrs ce soir. C’est l’or de Juneau qui a fait rêver les Américains mais le minerai était de pauvre qualité. La ville de Juneau doit son nom à Joe Juneau, un ivrogne invétéré qui accepta de faire des recherches d’or pour un riche investisseur allemand durant l’année 1880.

Ce soir, le souper sera ‘ décontracté’ i.e. chemise sport et pantalon, pas de jeans. Notre spectacle aura lieu avant le souper soit 19.00 hrs. ( A night of Stars)

Aujourd’hui nous avons un forfait à 12.30 hrs pour une visite d’une durée de 3.30 hrs au Mendenhall Glacier & Gardens. Même si une légère pluie s’en mêle, la visite vaut son pesant d’or. Belles photos. Les 38 forfaits d’aujourd’hui se vendaient entre 28$ et 570$ ( tour d’hélicoptère). Le nôtre coûtait 68$ chacun.

Juneau est la capitale de l’Alaska avec une population de 30,000 habitants. Durant l’été, l’ensoleillement est de 16 à 18 heures.

En avant-midi nous avons visité le centre-ville et les boutiques situées sur le port. Camelottes, camelottes.….. Tout de même une très belle ville et la visite était intéressante. Retour au bateau assez tôt pour un petit repos, douche et spectacle de 19.00 hrs avant le souper.

Mardi le 10 juillet ( Skagway)

Nous arrivons à Skagway à 7.00 hrs tel que prévu. Petit village de 800 habitants avec 5 rues de 20 bâtisses chacune, baptisé ‘Terre du Vent du Nord’ par les tribus environnantes. Départ prévu pour 20.30 hrs ce soir, direction Icy Strait Point . Plus de 20,000 personnes vivaient à Skagway durant la ruée vers l’or de 1896. Ce village est aujourd’hui qu’un point d’ancrage pour les bateaux, dans une étendue désertique gigantesque. Elle a conservé ses constructions à fausses façades et ses trottoirs en planches pour préserver l’héritage des rudes pionniers de la ville.

Nous avons acheté un forfait en avant-midi pour 38$ chacun intitulé’’ Klondike Summit & Historic City Tour’’. Il s’agissait d’une visite d’une durée de 2.30 hrs au sommet du ‘’White Pass Summit’’ lequel est situé au Canada à quelques 10 milles à l’intérieur de la Colombie Britannique et du cimetière des chercheurs d’or, le ‘’Gold Rush Cemetery’’. Les corps de quelques héros et de plusieurs bandits y sont ensevelis. Ce fut la seule journée ensoleillée.

Les 33 forfaits de la journée varient entre 38$ ( notre choix) et 511$ ( tour d’hélicoptère et d’attelage de chiens).

Un exercice de sauvetage a eu lieu à 10.30 hrs du matin pour les employés seulement.

L’après-midi se passe rapidement par une visite relax de la section du port et des boutiques. Ce soir à 19.00 hrs, il y aura un spectacle de Antonio Salci, chanteur méconnu de nous, donc nous préférons faire une petite sieste.

Mercredi le 11 juillet (Icy Strait Point)

Abordage vers 7.00 hrs tel que prévu . L’île ‘’Icy Strait Point’’ est un coin d’abordage de petits bateaux seulement donc, notre Summit doit rester au large et nous sommes transférés à terre dans les chaloupes de sauvetage du bateau. Chaque chaloupe peut transporter 150 personnes et le trajet n’est que de seulement 10 minutes. Le Summit repartira à 17.00 hrs ce soir, donc il faut prévoir le retour à temps au bateau. Un seul bateau de croisière peut visiter ce coin de pays à la fois. Il n’y a rien à Icy Strait Point sauf des édifices neufs qui rappellent une ancienne conserverie de saumon ( Point Sofia Cannery). Il y a aussi un musée, restaurants , boutiques (bien sûr) , exposition sur les arts et métiers typiques de l’Alaska et le petit quai. Le vrai village s’appelle Hoonah et est situé à quelques milles du quai. Population 800 habitants.

Notre forfait était à 10.00 hrs et coûtait 41$ chacun (Hoonah Sightseeing). Notre guide, comme toujours, était expérimenté et offrait des commentaires pertinents. Ce village semble le paradis des aigles car nous en avons vu de nicher à plusieurs endroits et quelques deux douzaines en vol. Prises de photos et retour à la vieille conserverie. 13 autres forfaits étaient disponibles entre 41$ et 331$ (tour d’avion). Au lieu de retourner hâtivement au bateau, nous préférons dîner au quai. Gisèle se décide pour des crevettes panées et je choisis des clams frites, le tout accompagné de frites irrésistibles. Il pleut, donc après la visite usuelle des lieux, nous reprenons la chaloupe pour le retour au bateau vers 15.00 hrs. Gisèle a son rendez-vous chez le coiffeur à 16.30 hrs. Ce soir ce sera le deuxième souper très chic en tenue de gala. Nous en profiterons pour nous faire photographier avant le souper. Nous commençons à engraisser mais….c’est tellement bon. Il y aura un spectacle à 22.45 hrs ce soir. Bon show intitulé ‘’Encore’’ avec les danseurs et chanteurs de Celebrity et deux acrobates, Sally & Alexney.

Comme si nous n’avions pas assez mangé, ce soir il y aura ‘Le Magnifique Gala Buffet’ de minuit quinze, précédé par une session de photos à 23.45 hrs. Quel festin juste à regarder, presque tous les passagers ont circulé devant ces montages de fruits, salades, de poissons, fruits de mer et viandes afin d’aiguiser encore leur appétit et des sculptures de glace afin d’ajouter à l’émerveillement. Faute d’appétit, nous avons regardé, humé mais nous n’avons pas mangé.

Jeudi le 12 juillet

Aujourd’hui nous ne descendrons pas à terre, le bateau fera un arrêt de +- une heure face au merveilleux Hubbard Glacier et nous reprendrons la route pour notre destination finale demain matin.

Je me lève à 6.00 hrs car nous avons été avisé hier que nous serions le plus près du glacier vers 7.15 hrs le matin. J’achète un thermos de chocolat chaud ( on garde le thermos comme souvenir, une chance à 9.99$ pièce) et me dirige à l’avant du bateau, là où se trouve le lieu d’atterrissage des hélicoptères pour les urgences. Il fait assez froid ( 52 degrés) et il pleut légèrement. Je prends des photos et décide de réveiller Gisèle afin qu’elle voit ceci ‘’once in a life time’’

S’étendant sur près de 150 KM et d’une superficie de 50,000 KM2, le puissant Hubbard Glacier est l’un des plus grands et des plus imprévisibles d’Alaska. Il est le seul parmi des centaines de glaciers à avoir survécu à la dernière ‘mini époque glaciaire’.

Après un bon déjeuner ‘flânerie’ nous allons au cinéma de 10.30 hrs voir la comédie ‘The Producers’. Beau film relaxant pour nous , vu qu’il n’est pas question de se faire ‘bronzer’ sur le pont du bateau. Il fait encore +- 54 degré et il pleut légèrement. Heureusement la pluie et la brume ne m’ont pas empêché d’immortaliser nos souvenirs par de belles photos, sauf pour le White Pass à Skagway mardi dernier.

En après-midi à 14.15 hrs, je me présente à un cours sur l’accord des vins et mets, cours suggéré par notre sommelier. Bons vins, bonne bouffe……à quand le régime? Plusieurs autres activités nous tiennent occupés comme chercher nos photos parmi 5/6,000 autres affichées sur des murs spécialement conçus pour cela, visite des boutiques, du casino ( le cash passe vite…) et prises de photos au 10ième et 11ième ponts.

Nous devons commencer à préparer les valises car celles-ci doivent être placées dans le corridor près de notre porte au plus tard à 23.00 hrs ce soir, veille du départ. Les employés du bateau ont +- 5,000 valises de toutes sortes à débarquer du bateau demain matin, donc ils prennent un peu d’avance. Nous décidons de sauter le spectacle de 19.00 hrs ( un quatuor chantant).

Durant la semaine, je pouvais vérifier mon état de compte pour les dépenses sur le bateau ( vins, boutiques, coiffeur etc..) directement de la télévision dans notre chambre. Je remarque deux achats pour quelques 50$ faits à un bar du 10ième pont. Je fais corriger, car ce n’était pas pour nous. Faut quand même surveiller un peu, car il y a encore des gens sans scrupule……

Souper décontracté à 20.30 hrs car nos beaux vêtements sont déjà emballés. Un autre bon lunch avec un vin délicieux. Nous remercions nos serveurs , James ( serveur) , Wasil ( assistant serveur) et Vikram ( sommelier)

Les pourboires aux employés sont assez importants et représentent la grande partie de leur salaire. Je choisis de faire ajouter à ma facture pour un montant total de 153$ US. Ce pourboire sera partagé selon une formule pré-définie entre les serveurs et les responsables aux chambres. Le sommelier n’est pas dans le groupe ( de même que tous les autres vendeurs d’alcool sur le bateau) et tire ses revenus directement sur chaque achat, alors que 15% est ajouté automatiquement.

Vendredi le 13 juillet

Le bateau est amarré à Seward depuis 3.00 hrs du matin. Petite ville de 2,500 habitants, Seward n’est pas seulement un port pour les croisières, mais aussi un port de marchandises et des produits de la pêche. Elle a presque été effacée de la ‘carte’ en 1964 alors qu’elle a subi un tremblement de terre, un affaissement de ses bordures de mer de 6 pieds et d’un tsunami. Le port et les quais de ravitaillement en pétrole et les rails des trains ont disparu. Il y a eu 13 décès.

Notre trajet en bateau depuis Vancouver a été de 1653 milles nautiques.

Une lettre reçue à notre chambre hier, nous confirme que notre débarquement se fera à 6.40 hrs. Rassemblement de notre petit groupe de +- 40 personnes au ‘Rendez-vous Bar’ du 4ième pont. Un code de couleur est alloué à chaque croisiériste. Le nôtre est ‘Lilas 3’ et des cartons de cette couleur nous sont remis pour être attachés à nos valises afin de les retrouver facilement à l’aéroport d’Anchorage, situé à 128 milles plus à l’est.

Nous voilà donc à bord d’un autobus grand luxe vers 7.00 hrs direction l’aéroport. Je prends plusieurs photos de pics enneigés. Arrivée à l’aéroport vers 9.30 hrs, nous sautons dans un taxi et nous dirigeons vers le centre-ville d’Anchorage, ville de 250,000 habitants. Il pleut, donc nous entrons dans un complexe comprenant deux magasins grandes surfaces ( dont l’un était JC Penney) et plusieurs boutiques sur 3 planchers. Nous ne sommes pas pressés, on prend nos aises et en profitons pour dîner. Faut mentionner que notre avion est planifié pour seulement 19.00 hrs ce soir.

Le trajet Anchorage/Détroit d’une durée de 6.05 hrs est assez ennuyant, car en soirée et nous sommes fatigués. La descente à Détroit se fera à 5.00 hrs ( heure de Détroit, car nous perdons quatre heures au retour). Nous devons attendre quatre heures, car le départ pour Montréal est prévu pour 9.25 hrs . Incidemment les services en vol ont été réduits au minimum. Air Canada et Northwest Airlines n’offraient pas de repas inclus et les hôtesses doivent vendre des sandwichs à 5$, chips 2$ et bière 5$, le café et les boissons gazeuses étant gratuits. Le Boeing 767 d’Air Canada était assez neuf avec TV alors que le 757 de NW faisait pitié ( moins de toilettes, pas de TV mais plus d’espace pour les pieds).

Arrivée à l’aéroport PET (Dorval) assez fatigués mais belle surprise, Sandra, Olivier et Mathis nous attendent avec leurs plus beaux sourires.

Alaska sur terre

La nature a dessiné ce paysage à grands traits : montagnes majestueuses, fjords impressionnants, gigantesques glaciers, épaisses forêts et toundra désertique. C’est là que se trouvent 17 des 20 plus hauts sommets d’Amérique du Nord dont le Mont Delani (ou McKinley) qui culmine à 6,194 mètres d’altitude. Plus de 100,000 glaciers recouvrent 76,000 kilomètres carrés du territoire. Le glacier de Malaspina à lui seul est plus grand que l’état américain du Rhode Island. Les deux plus grandes forêts nationales des Etats-Unis, la forêt de Tongass (16,9 millions d’acres) et celle de Chugach (5,9 milllions d’acres) recouvrent pratiquement l’intégralité de la ‘panhandle’ au sud de l’Alaska.

Dans ce vaste domaine vit la plus importante population d’ours bruns et noirs des Etats-Unis. Le plus grand des ours bruns, qui atteint près de 2,50 mètres lorsqu’il se dresse sur ses pattes de derrière, le grizzli de Kodiak, est également le plus carnivore du monde. L’Alaska abrite aussi orignaux, caribous, bœufs musqués, moutons de Dall, cerfs à queue noire, loups, renards, ainsi que divers petits mammifères. Plus de 90% de tous les aigles des Etats-Unis d’Amérique vivent en Alaska.

Avec la plus longue côte des Etats-Unis, les eaux de l’Alaska abritent 13 espèces de baleines, des marsouins, des dauphins ( que j’ai vus), des phoques, des otaries, des loutres de mer et des morses du Pacifique. La population de l’Alaska n’est pas moins variée. Ses premiers Habitants étaient des nomades venus d’Asie il y a des milliers d’années. Aujourd’hui quatre groupes ethniques peuplent encore l’Etat.

Dans le sud-est, les Indiens Tlingit et Haida habitent le long de la côte. Les Athakaskans, cousins des Indiens Hopi vivent dans la vallée du Yukon. Les Esquimaux d’Alaska vivent dans le nord-ouest de l’Etat le long de la côte ainsi qu’à l’intérieur des terres, dans des villages situés au bord des grands fleuves. Les Aléoutes, cousins des Esquimaux, occupent un petit village sur les îles de Pubilof, s’occupant de troupeaux de phoques et de morses pour le gouvernement américain.

Conclusion

Belle croisière, bateau luxueux, beaux paysages de forêts, de la mer, montagnes enneigées, mais j’aurais espéré plus de glaciers et des icebergs, même si des cubes de glace de + - 8 X 8 X8 pieds flottaient au Hubbard Glacier .

Malgré le coût élevé, la formule ‘croisière’ a ses avantages ex : pas à refaire les valises chaque jour, beaucoup d’activités à bord et aux escales, bonne bouffe et service impeccable. La prochaine sera probablement là où le soleil brille.

Finalement, nous avons fait la croisière de 7 jours direction NORD avec départ de Vancouver. Le bateau fera le trajet inverse avec 1950 nouveaux passagers qui ont opté pour la direction SUD, soit Seward/Vancouver.

Le bateau s’est tenu presqu’au niveau tout le trajet car la mer était calme. Nous étions protégés par de nombreuses îles.

Gisèle et Denis (Juillet 2007)