VOYAGE EN ALASKA

07-05 AU 07-08

2007-07-05

Après avoir installé notre pancarte à Signpost Forest, nous continuons notre route jusqu’à Whitehorse.  Il pleut et il n’y a pas grand-chose à visiter. Nous passons la nuit dans le stationnement de Wal-mart, Il n’y a pas de place disponible dans les campings avoisinants et le stationnement ressemble à un village, il y a plus de 50 motorisés sur le terrain. (448 Km) (cum. 9251 Km)       

2007-07-06

Nous visitons le musée Yukon Beringia interprétative center, qui retrace l’ère glaciaire et différentes pièces de mammouths et d’autres animaux préhistoriques ont été découvertes et sont bien conservées.  On visionne une vidéo qui nous apprend qu’une grande partie du Yukon a échappé à la période glaciaire.  À notre sortie, une guide francophone, originaire du Québec, nous fournit des informations additionnelles et de la documentation sur le Dempster highway qui conduit à Inuvik, au-delà du cercle polaire.  Elle nous dit que la route n’est pas si mauvaise qu’on le dit et nous renseigne sur l’hébergement.

Nous partons en direction de Dawson par la route 2, cette route est sinueuse, grimpe en montagne, longe des précipices, ce ne serait pas vraiment l’endroit préféré de notre belle-sœur Diane…

Enfin, nous arrêtons à Five Fingers Rapids pour visiter ce site d’intérêt.  Nous descendons 219 marches (Denise les a comptées) et suivons un sentier qui nous conduit à un point de vue exceptionnel sur la rivière Yukon, qui vous l’avez deviné, passe dans 5 embranchements, avant de retrouver son cours normal.  À l’époque, les bateaux qui  naviguaient sur cette rivière devaient s’arrimer à un câble pour descendre l’embranchement le plus large et se servir également du même câble pour remonter le courant.  Il s’agissait d’une manœuvre très dangereuse dans les deux sens. Si la descente des 219 marches s’est avérée assez facile, la remontée a été plus ardue et les mollets de Denise s’en ressentent encore…

Nous arrêtons pour la nuit à Pelly Crossing, il y a camping amérindien sur le bord de la rivière Pelly, juste à côté du pont.  Il n’y a personne à l’accueil, seulement un autre campeur, qui croit qu’il n’y a pas de frais pour le camping.

Pendant la soirée, nous faisons une tournée du camping, qui est un peu à l’abandon, une jeune amérindienne a monté son campement dans un abris et nous dit que s’il y a des problèmes de bien  vouloir l’avertir.  Comme nous sommes vendredi soir, nous comprenons qu’un «pow waw» se prépare.  Finalement, comme il pleut pendant la soirée, c’est plus calme que prévu et nous ne sommes pas dérangés et nous sommes campés près de la rivière. 

La réserve indienne s’appelle Selkirk First Nation.  Au début la réserve était installée à Fort Selkirk, à la croisée des rivières Yukon et Pelly et le fort Selkirk était situé à cet endroit, il y  est toujours et n’est accessible que par la rivière et c’est rendu un lieu historique. Sur la réserve, il y a un centre d’artisanats qui est une réplique de Fort Selkirk. (328 Km) (cum. 9579)

2007-07-07et 08

Nous poursuivons notre route vers Dawson City où nous arrivons en milieu d’après-midi.  Nous arrêtons au centre d’information touristique, nous laissons le motorisé dans le stationnement et nous allons en face, nous informer au kiosque touristique des Territoires du Nord-ouest qui est spécialisé sur le Dempster Highway, nous prenons d’autres renseignements et un passeport pour nous rendre à Inuvik.  Après un tour de ville à pied, nous allons au camping Gold Rush, situé à quelques rues du kiosque touristique.  Il ne reste que quelques sites sans service et nous en réservons un et le lendemain, nous aurons accès à un site avec eau et électricité.

Pendant deux jours, nous arpentons les rues de la ville, c’est très pittoresque et Denise prend plusieurs photos.

Dimanche, nous allons à la messe, à l’église Saint-Mary et le curé de la paroisse est un oblat qui a plus de 80 ans, il est natif de la Saskatchewan, il parle français, il a vécu 3 ans à Inuvik et nous rassure sur la route.

Comme nous partons lundi pour Inuvik et que le cellulaire ne fonctionnera probablement pas, le meilleur moyen pour nous rejoindre demeurera le courriel,   nous espérons avoir un  accès à Inuvik!  Il faut compter 3 jours pour s’y rendre, nous passerons quelques jours sur place et nous serons de retour à Dawson City dans 9 ou 10 jours.

Je viens de terminer ce message, il est plus de minuit et il fait encore clair…. (254 Km) (cum. 9833 Km) 

Suite...